Quoi mettre dans une trousse de secours ?

trousse-de-secours

Que vous soyez à la maison, en voyage ou même sur votre lieu de travail, avoir une trousse de secours est indispensable pour soigner les petits bobos comme les blessures un peu plus graves. Pour parer à toutes les éventualités, il faut qu’elle contienne tout le nécessaire, voici en quoi il consiste.

La base de toute trousse de secours

contenu-trousse-de-secoursQuelle que soit sa destination, toute trousse de secours doit obligatoirement comporter :

-          Des pansements et désinfectants : Cela regroupe des pansements adhésifs, des compresses stériles et imprégnées, des bandes de gaz, une bande extensible, du sparadrap, de l’alcool à 90 ° ou de l’Hexomédine ou de la Bétadine.

-          Les médicaments indispensables : Il faut au minimum un antalgique comme de l’aspirine, un anti-diarrhéique, un antispasmodique, un médicament contre les remontées gastriques.

-          Le matériel de base : Prévoyez une couverture de survie, un thermomètre, une paire de ciseaux, une pince à épiler pour les échardes et corps étrangers, des gants en vinyle.

Ce qu’il faut ajouter si vous avez des enfants

Pour prévenir les bobos des enfants, il faut prévoir du matériel spécifique dont :

-          De l’alcool à 60 °

-          De l’éosine aqueuse à 2 %

-          Du sérum physiologique

-          De la pommade à l’arnica

-          Des granulés homéopathiques efficaces en cas de bleus ou de bosses

Si vous partez en voyage, n’oubliez pas d’emmener le carnet de santé de chaque enfant en plus de la trousse de secours. Selon la saison, pensez aussi à de la crème solaire et à protéger leurs yeux avec des lunettes adaptées. Vous trouverez toutes les recommandations à ce sujet sur le blog Soso and co.

Les besoins spécifiques pour un voyage

Si vous préparez cette trousse de secours dans le cadre d’un voyage, il faut alors ajouter quelques produits dedans :

-          Une bande élastique autoadhésive nécessaire s’il y a besoin de faire un strapping

-          Une attelle gouttière qui permet d’immobiliser un membre

-          Un bandage tubulaire pour les doigts comme indiqué ici

-          Une pommade contre les démangeaisons

-          Des médicaments contre le mal des transports

-          Une pommade contre les contusions

-          Un collyre antiseptique ou décongestionnant. Choisissez-le en unidose.

Quelques conseils pour bien composer votre trousse

Si sa composition varie en fonction de l’usage que vous en avez, il y a quelques règles à respecter pour pouvoir faire face aux petits bobos à soigner. Ainsi, il est recommandé de privilégier les médicaments qui peuvent être pris sans eau. Pensez à conserver les notices dans les emballages pour pouvoir vous y référer en cas de besoin. À l’inverse, il faut éviter les produits sous pression et les sirops qui risquent de se casser.

Enfin, pour ce qui est du rangement de la trousse de secours, il doit être logique et soigné pour que vous trouviez rapidement ce dont vous avez besoin. Faites des catégories en utilisant les différents compartiments. Et, contrôlez régulièrement son contenu pour remplir au fur et à mesure que vous utilisez les produits et ne manquer de rien.

Plan du site