La médecine traditionnelle dévoile ses secrets !

La-médecine-traditionnelle

Publié le : 01 novembre 20163 mins de lecture

Alternatives, parallèles, holistiques, naturelles ou douces, on connait beaucoup de noms à la médecine traditionnelle. Il faut dire que cette méthode jugée non conventionnelle comporte encore et toujours sa part de mystère. Mystère qui pose la question de son efficacité sur l’état d’un patient. Mais pourtant peut-on en douter ?

Malgré une reconnaissance encore faible, la médecine traditionnelle gagne du terrain. Il s’agit d’une méthode de soin qui est constituée selon l’OMS de la « somme totale des connaissances, compétences et pratiques qui reposent sur les théories, croyances et expériences propres à une culture et qui sont utilisées pour maintenir les êtres humains en bonne santé ainsi que pour prévenir, diagnostiquer, traiter et guérir des maladies physiques et mentales. » Une définition bien longue pour une méthode la plupart du temps exclue du système de santé. Principales composantes de la médecine traditionnelle, les plantes jouent un rôle crucial. Tellement crucial même que ce marché représente aujourd’hui quelques 60 milliards de dollars par an. Ce n’est d’ailleurs pas sans raisons que sur certains continents comme en Afrique par exemple, 80% de la population continue à utiliser des médicaments traditionnels pour les soins de santé primaires. La médecine traditionnelle est riche de ses diverses composantes. Cela peut passer de l’acuponcture à la phytothérapie ou encore le traitement par les pierres. Mais les secrets révélés par cette méthode les plus intéressants sont ceux qui concernent la phytothérapie. Le pouvoir soignant de certaines plantes étonne encore aujourd’hui de nombreux scientifiques. L’un des secrets les mieux gardés mais aujourd’hui dévoilé est l’artémisinine. Extrait de l’absinthe chinoise ou Qinghao, l’artémisinine est certainement le traitement le plus efficace à ce jour contre le paludisme. Elle montre également des propriétés efficaces dans le traitement de certains cancers ou encore de la schistosomiase. D’autres plantes ont également suivi le destin de cette dernière. Toutefois, la reconnaissance de leur efficacité est parfois teintée d’un certain scepticisme. Et pourtant, il est devenu aujourd’hui nécessaire de renouveler la provenance de nos médicaments. Certains antibiotiques et médicaments sont en effet devenus au fil du temps inefficaces. Cela en raison de la progression de la résistance aux médicaments du à un mauvais usage. Aujourd’hui, l’industrie pharmaceutique se tourne ainsi de plus en plus vers la nature. On trouve ainsi de plus en plus de dérivés naturels utilisés bruts ou alors synthétisés en laboratoire. Comme la lovastatine contre le cholestérol, les opiacés utilisés comme analgésiques…

Plan du site