Comment évolue le psoriasis en goutte ?

psoriasis en goutte

Le psoriasis est une éruption cutanée gênante et parfois douloureuse pour de nombreux patients. La maladie affecte souvent l’état psychologique et l’environnement social du patient. Elle peut être divisée en plusieurs types, dont le psoriasis en gouttes. Mais comment cette forme de dermatose érythématosquameuse chronique se manifeste-t-elle ?

Comprendre le psoriasis en goutte ?

Le psoriasis en gouttes est un type de psoriasis qui se distingue par la présence de petites bosses rose saumon sur la peau. Le terme « goutte » est dérivé du mot latin gutta, qui signifie goutte. Les lésions causées par cette affection ressemblent à des gouttes et apparaissent souvent sur les membres supérieurs et inférieurs ainsi que le cuir chevelu, mais il n’est pas rare qu’elle frappe d’autres zones de la peau.

Comme tous les types de psoriasis, cette variante ne touche que les personnes ayant une prédisposition génétique et n’est pas une maladie contagieuse, car elle ne peut pas se propager par contact. Comme le souligne le site rarediseases.info.nih.gov, cette dermatose est une variété plutôt exceptionnelle de psoriasis. L’affection se développe souvent très soudainement et est généralement déclenchée par une infection (par exemple, l’angine streptococcique, une infection bactérienne, une affection des organes respiratoires supérieure ou d’autres infections virales). D’autres facteurs déclenchants sont les blessures de la peau, notamment les coupures, les brûlures et les piqûres d’insectes, certains médicaments contre le paludisme et pour le cœur, le stress, les coups de soleil et la consommation excessive d’alcool. Le traitement dépend de la gravité des symptômes et va des remèdes maison en vente libre aux médicaments qui suppriment le système immunitaire de l’organisme, en passant par la lumière du soleil et la photothérapie.

Elle peut commencer par une angine (donc d’origine bactérienne) accompagnée, dans les deux ou trois semaines qui suivent, d’une éruption cutanée. Le psoriasis en gouttes peut disparaître complètement ou évoluer vers un psoriasis en plaques chronique classique. La maladie peut réapparaître si l’individu est porteur du streptocoque.

Comme on peut l’appréhender sur le site www.labosmascareignes.com, une personne sujette au psoriasis en plaques pendant une longue période peut soudainement connaître un épisode de psoriasis en gouttes.

Le psoriasis en gouttes guéri généralement en quelques semaines. Mais il est important de comprendre son évolution.

Le développement en psoriasis en goutte

Lorsque le psoriasis en gouttes disparaît, il peut ne jamais revenir. Ce phénomène n’a pas encore révélé tout son mystère. Le psoriasis en gouttes a tendance à se développer chez les tout-petits et les jeunes adultes ayant eu une infection, comme une angine à streptocoques. Il est envisageable que le psoriasis en gouttes s’évanouisse avec cette dernière.

Il est également possible d’avoir :

  • Un psoriasis en gouttes à vie

  • Voir le psoriasis en gouttes partir et le psoriasis en plaques se manifester plus tard dans la vie.

  • Un psoriasis en plaque lorsque vous développez un psoriasis en gouttes.

Il n’y a aucun moyen de prédire ce qui se passera après la disparition de la première poussée de psoriasis en gouttes.

Complications

Une poussée de psoriasis en gouttes est généralement gérable, mais des complications peuvent survenir si la personne ne reçoit pas de traitement.

Les symptômes potentiels comprennent la douleur, une infection cutanée secondaire et des démangeaisons.

Les complications du psoriasis en gouttes sont les suivantes :

  • l’arthrite psoriasique, les articulations peuvent en effet être touchées

Les formes sévères s’accompagnent de

  • le cancer

  • les maladies cardiovasculaires et l’hypertension artérielle

  • la maladie de Crohn

  • la dépression

  • le diabète

  • ostéoporose

  • les maladies du foie et des reins

  • les autres troubles auto-immuns

  • les troubles oculaires

Le cas du rhumatisme psoriasis

Si vous souffrez de psoriasis, il est important de faire attention à vos articulations. Certaines personnes affectées de psoriasis en goutte développent un rhumatisme inflammatoire chronique (RIC) appelé « rhumatisme psoriasique ». Ce phénomène est plus susceptible de se produire si vous souffrez d’un psoriasis en goutte sérieux. La plupart des personnes remarquent un psoriasis sur leur peau des années avant de contracter un rhumatisme psoriasique. Certains individus peuvent souffrir de rhumatisme psoriasique avant le psoriasis en goutte, mais cela est moins fréquent.

Au cours de l’examen, votre médecin pourra

  • Examiner de près vos articulations à la recherche de signes de gonflement ou de sensibilité.

  • Vérifier que vos ongles ne présentent pas de piqûres, d’écailles ou d’autres anomalies

  • Appuyer sur la plante de vos pieds et autour de vos talons pour repérer les zones sensibles.

Aucun test ne peut à lui seul confirmer le diagnostic de rhumatisme psoriasique. Mais certains types de tests permettent d’écarter d’autres causes de douleurs articulaires, comme la polyarthrite rhumatoïde ou la goutte.

La maladie auto-immune provoque des douleurs et une inflammation dans les articulations, en particulier dans les :

  • les mains

  • les pieds

  • poignets

  • coudes

  • les chevilles

  • cou (articulation C1-C2)

La majorité des personnes atteintes sont des femmes, et la maladie est généralement diagnostiquée chez les personnes âgées de 30 à 50 ans.